• Thomas

Comment devenir un champion de la rentabilité en réduisant la vacance locative



pièce vide dans un appartement

Un investissement locatif sans locataire, c’est votre hantise ? Comme de nombreux investisseurs, la vacance locative vous donne des sueurs froides ? Il existe plusieurs moyens pour limiter ce risque et percevoir tous vos loyers sans crainte. Découvrez les 5 astuces pour réduire vos vacances locatives à zéro afin d’assurer la réussite de votre opération et son meilleur rendement.



🧠 #1 Construire une vraie stratégie


Limiter le risque de carence locative débute avant même l’achat de votre appartement ou de votre maison.


En effet, il est indispensable de réaliser une étude du marché local dans le secteur où vous souhaitez investir pour connaître la demande réelle des locataires.


Vous éviterez ainsi d’acheter un bien complètement à côté de leurs besoins.


Votre stratégie s’appuie également sur l’attractivité de votre bien.


Pour être loué, celui-ci doit respecter la règle n°1 de l’immobilier : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement.


Il est indispensable que votre logement soit facile d’accès et situé à proximité des besoins de votre cible : commerces de première nécessité, écoles, parcs, etc. (Nous vous détaillons ici les démarches à l'investissement immobilier)


Une fois cette stratégie bien établie, vous pourrez déterminer quel bien choisir, et quel loyer fixer pour avoir l’assurance de trouver facilement un locataire.


💸 #2 Fixer le bon loyer


Le plus bel appartement situé dans le meilleur quartier de la ville ne trouvera pas preneur si son loyer est trop élevé par rapport aux biens similaires.


Et l’inadéquation entre le loyer et le marché est la principale source de vacance locative.


Ainsi, la recherche de rentabilité ne doit pas se faire au détriment de la réalité du marché : un bien vide ne vous rapporte rien !


L’étude de marché doit vous avoir donné une estimation des loyers pratiqués pour les appartements ou maisons situés dans la même zone géographique.


Vous devez au moins vous aligner sur les prix pratiqués. Et pourquoi ne pas proposer un loyer incluant des services tels que l’accès internet ou l’électricité ? Ces avantages plaisent aux locataires qui peuvent ainsi mieux maîtriser leur budget et les dispensent de certaines démarches parfois fastidieuses.


Les zones tendues bénéficient par ailleurs d’un encadrement des loyers, vous ne pouvez pas fixer un loyer supérieur à la limite autorisée. Les logements situés dans ces villes ont


❤️ #3 Créer une seconde famille


Le turn-over est l’ennemi de l'investissement locatif. Alors pourquoi ne pas miser sur la colocation pour donner envie à vos locataires de rester ?


Cela demande du temps pour sélectionner les bons candidats et tenter de créer une alchimie entre eux, mais une fois que cela fonctionne, vous donnez une véritable vie à votre logement, une sensation de « seconde maison ».


Et se sentir bien chez soi, attaché à ses colocataires, ne donne pas envie de déménager !


Ainsi, n’hésitez pas à poser quelques questions ciblées aux candidats à la location : situation professionnelle, études, composition familiale, projets, passions, etc. Cela vous permettra de savoir s’ils souhaitent rester longtemps dans les lieux ou non et quels sont leurs centres d’intérêts.


Cette sélection prend du temps et demande une analyse poussée de chaque dossier. Vous pouvez faire appel aux services d’un professionnel de l’immobilier pour vous accompagner ou pour choisir le candidat idéal.


🧘 #4 Soigner vos relations


Un locataire heureux est un locataire qui reste. Alors soyez disponible, réactif et agréable.


Une fuite dans la cuisine ? Vous intervenez ou faites intervenir un professionnel dans les 24h. Le four a lâché ? Proposez une solution de remplacement en attendant de pouvoir le réparer. Un papier à remplir pour obtenir des allocations logements ? Vous le remplissez rapidement pour que votre locataire puisse finir ses démarches. Etc.


De plus, veillez à bien entretenir votre bien.


Un appartement ou une maison propre, net et en bon état incitera d’une part les locataires à en prendre soin, et d’autre part à se projeter pour y vivre. Chauffage, plomberie, électricité, électroménager, tout doit fonctionner parfaitement et être en bon état.


Vous devez bien sûr être disponible pour effectuer les réparations qui vous incombent. Le recours à un professionnel de la gestion locative est une solution pour connaître les travaux à effectuer dans votre logement ou immeuble.


Et n’hésitez pas à choisir avec soin la décoration, la couleur des peintures, l’assortiment du mobilier.


Créer une ambiance donne du cachet et une âme à votre logement, et vos locataires pourraient bien s’y reconnaître et s’y projeter.


😎 #5 Déléguer la gestion de votre bien


L’immobilier locatif prend du temps et comporte quelques pièges. Pour limiter la vacance locative, pourquoi ne pas confier la gestion de votre bien à un professionnel ?


Il prend alors en charge l’organisation des visites, le contrôle des pièces du locataire, la rédaction et la signature du bail, et reste l’unique interlocuteur de vos locataires, en échange d’un pourcentage de vos loyers annuels.


Si cette délégation de gestion a un coût à inclure dans le calcul de votre rendement, elle vous permet d’être réactif auprès de vos locataires, mais aussi de bénéficier du réseau, des outils de communication et diffusion d’une agence qui connaît parfaitement son secteur.


Certains professionnels comme ChezVous vous proposent même d’inclure une garantie de versement des loyers, même en cas de vacance locative !


Ces 5 astuces pour réduire vos vacances locatives à zéro ne sont pas infaillibles, mais vous assurent de mettre toutes les chances de votre côté pour séduire et conserver vos locataires. Et bonne nouvelle, nous pouvons nous en charger pour vous ! Contactez-nous pour en savoir plus sur notre service de gestion locative.